alose


alose

alose [ aloz ] n. f.
XIIe; bas lat. alausa, d'o. gaul.
Poisson (clupéiformes) apparenté aux sardines et harengs, qui remonte les rivières au printemps pour frayer. Grande alose, ou alose commune. Petite alose. Alose au four.

alose nom féminin (bas latin alausa, du gaulois) Poisson à opercule strié, aux pelviennes avancées, migrant entre la mer où il se nourrit et les eaux douces où il se reproduit, mais voisin du hareng, de la sardine et du sprat par ses autres caractères. (On distingue l'alose vraie ou allache, qui peut peser jusqu'à 3 kg, de l'alose feinte et de l'alose du Rhône, plus petites, ainsi que deux espèces américaines.)

alose
n. f. ICHTYOL Poisson marin des régions tempérées (ordre des clupéiformes), de grande taille (jusqu'à 80 cm), à chair fine, qui, au printemps, remonte les fleuves pour frayer.

⇒ALOSE, subst. fém.
Poisson de mer de la famille des clupéidés ressemblant au hareng, et dont la chair est très estimée :
1. « Le lendemain, en descendant la rivière pour aller pêcher l'alose vers son embouchure dans la baie de New-Ark, la belle pirogue de M G toucha sur un obstacle à fleur-d'eau, que l'homme du gouvernail n'avoit point observé. (...) »
J. DE CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York, t. 3, 1801, p. 263.
2. Je traverse la Seine. J'embrasse mieux le paysage. Le terrain des Corneille allait jusqu'au fleuve. Voici le site où naquit Rodrigue. Grand paysage puissant avec l'odeur de la mer. Eau un peu sale. Les éperlans, les saumons, les mulets, les aloses remontent jusqu'ici.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 7, 22 juin-3 sept. 1908, p. 14.
DÉR. Alosièr, subst. masc.,Filet en forme de seine qui sert à prendre les aloses (attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds QUILLET 1965).Alosière, subst. fém. Filet en forme de seine qui sert à prendre les aloses (attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds QUILLET 1965).
Prononc. ET ORTH. :[alo:z]. Dér. Alosier, Alosière. Dernières transcriptions ds LITTRÉ : a-lô-zié, a-lô-ziê-r' et ds DG : à-ló-zyé. BESCH. 1845, Nouv. Lar. ill. emploient comme vedette : alosier ou alosière (cf. aussi QUILLET 1965). Ac. Compl. 1842 et Lar. 19e renvoient de alosière à alosier.
Étymol. ET HIST. — Fin XIIe s. ichtyol. (Roman d'Alexandre, éd. H. Michelant, 232, 34, ds T.-L. : Autresi com l'alose englotist la balaine).
Empr. au b. lat. alausa « genre de poisson » attesté dep. le IVe s. (AUSONE, Mos., 127 ds TLL s.v., 1483, 21 : stridentesque focis, obsonia plebis, alausas), d'orig. gaul. (voir A. Thomas ds Romania, t. 36, p. 96).
Alosier, 1796 (Encyclop. méthodique ds DG).
STAT. — Fréq. abs. litt. :26.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — BAUDR. Pêches 1827 (et s.v. alosier). — BÉL. 1957. — BOISS.8 (et s.v. alosier). — BOUILLET 1859. — Comm. t. 1 1837. — DAIRE 1759. — DUMAS 1965 [1873]. — DUVAL 1959. — FÉR. 1768. — JAL 1848. — Lar. mén. 1926. — LASNET 1970. — LEJ. 1969. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MICHEL (L.). Noms de l'alose dans le Golfe du Lion et migration d'un nom atlantique en Méditerranée. Bolletino dell'Atlante linguistico mediterraneo. 1959, t. 1, pp. 167-177. — MICHEL (L.). Singularités de l'alose et migration d'un nom atlantique en Méditerranée. Montpellier, 1958, p. 15 — MONT. 1967. — POLLET 1970. — PRÉV. 1755. — ROLLAND (E.). Faune populaire de la France. Noms vulgaires, dictons, proverbes, légendes, contes et superstitions. 2. Paris, 1967, p. 121.

alose [aloz] n. f.
ÉTYM. Fin XIIe; bas lat. alausa, d'orig. gauloise.
Poisson marin (Clupéidés) des régions tempérées et froides voisin du hareng, migrateur, qui remonte les rivières au printemps pour frayer. || Échelles à alose, analogues aux échelles à saumon.Grande alose, ou alose commune. || Petite alose, ou alose feinte. || Alose savoureuse : espèce d'alose du Canada.Alose grillée, au four.
1 Le baryton, avec qui on soupa le soir même chez Dubern, s'avéra un convive charmant, ardent sur l'alose (…)
A. Blondin, Monsieur Jadis, p. 100.
tableau Noms de poissons.
Loc. fam. (vieilli). Muet comme une alose. → Comme une carpe.
2 Jamais il ne cause davantage, répondit-elle; il est venu ici, la semaine dernière, deux voyageurs en drap, des garçons pleins d'esprit qui contaient, le soir, un tas de farces que j'en pleurais de rire; eh bien, il restait là, comme une alose, sans dire un mot.
Flaubert, Mme Bovary, II, I.
DÉR. Alosier ou alosière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alose — ALOSE. s. f. Poisson de mer, qui remonte ordinairement au Printemps dans les rivières. La pêche des aloses. Une alose bien fraîche, bien grasse …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • alose — ALOSE. s. f. Sorte de poisson de mer qui monte au Printemps dans les rivieres. La pesche des aloses. une trenche d alose …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Alose — A*lose , v. t. [OE. aloser.] To praise. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Alose — A lose, n. [F., fr. L. alosa or alausa.] (Zo[ o]l.) The European shad ({Alosa alosa} formerly {Clupea alosa}); called also {allice shad} or {allis shad}. The name is sometimes applied to the American shad ({Alosa sapidissima} formerly {Clupea… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • alose — Alose, Alosa, Trissa …   Thresor de la langue françoyse

  • Alose — Pour les articles homonymes, voir Alose (sous marin). Alose …   Wikipédia en Français

  • alose — (a lô z ) s. f. Poisson de mer du genre des clupées ; il remonte au printemps dans les rivières et est bon à manger. HISTORIQUE    XIIIe s. •   Les aloses ne li saumon ne doivent point de conduit, s il n a avoec autre poisson qui conduit doive,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ALOSE — s. f. Poisson de mer qui remonte ordinairement au printemps dans les rivières. La pêche des aloses. Une alose bien fraîche, bien grasse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Alose — Maifisch Alosa alosa Systematik Teilklasse: Echte Knochenfische (Teleostei) Überordnung …   Deutsch Wikipedia

  • alose — alcalose alose tréhalose …   Dictionnaire des rimes